Bienvenue chez Siam

5

Posted by Giom | Posted in Asie du Sud-Est, Sur la route, Thaïlande | Posted on 18-08-2013

Passage de frontière le 9 Août 2013 sans souci.
Nous laissons le Cambodge, pays aux mille sourires, pour arriver en Thaïlande, anciennement Siam.

“Il veut me tailler un short ce con ?”, une voiture vient de passer à ma gauche à 20 cm de moi, et continue sa trajectoire de fou ! Bon… ça nous aura pris 5 minutes avant de nous rendre compte qu’ici ils conduisent à gauche ! Pas très informés, comme vous pouvez le voir !
Changement de côté à notre “écarteur de voiture” fait maison, et on continue ! Il va falloir s’y faire.

Au niveau du paysage on peut pas dire que ça ait beaucoup changé: bananiers, manguiers, papayers et compagnie peuplent le bord de la route. Cependant, la route, elle a bien changé ! Et en bien ! Les routes paraissent neuves, les voitures sont pour la plupart des 4X4 pick-up très récents (y’a même du tuning!), les villes sont éclairées la nuit et – le top – un système de ramassage des ordures ! Les gens nous sourient, nous saluent au passage, ce qui nous fait toujours plaisir, d’autant plus qu’ils ne klaxonnent presque pas – Alleluia ! Premier pays depuis un paquet de temps où on ne se prend pas de coups de klaxons dans les oreilles.

Il commence à pleuvoir à peine 20 Km après la frontière: génial on commençait à avoir bien chaud ! Seulement ce n’est pas qu’un grain, la pluie se fait plus dense, intense, pesante ! Allez hop, on met toute notre énergie dans les pédales pour s’abriter de l’orage violent (en bref, la mousson) qui nous tombe dessus. Nous apprêtant à sortir les rames du radeau de sauvetage intégré au vélo, nous arrivons finalement au marché de Pon Nam Rong. On a vraiment la dalle et on en profite pour goûter un peu de tout ce qui nous tombe sous la main ! Et ça promet la Thailande ! A peine à 20 Km de la frontière que l’on sent déjà un changement net.

Alors qu’on finit de manger, s’approche un “touriste” en bermuda et chemise imprimée “Hello” dans un bel accent Franchouillard, c’est Patrice, ancien cyclovoyageur qui a pédalé de ses 26 à ses 31 ans ! Inde, Népal, Asie du Sud Est… Et comme il peut le comprendre, étant trempés et tout juste ayant passé la frontière, nous ne connaissons rien du pays, des plats, des prix… Il nous invite tout naturellement à passer la nuit dans la maison que sa femme Thaïlandaise vient d’acheter. Génial, on est au sec ce soir ! Sa femme nous traduit un lexique basique: “Sawadicrap” pour bonjour, “C’hokouncap” pour merci, etc. Puis nous repartons avec Patrice le lendemain pour qu’il nous indique un bon magasin de vélo. Merci encore pour tout !

Une nuit en camping sous un bâtiment non utilisé, puis nous arrivons au bord du golf de Thailande, plages et cocotiers. Belles routes où l’on avance bien grâce au revêtement de superbe qualité. C’est la saison basse à cause de la mousson, ce qui nous arrange bien: moins de touristes et moins chaud aussi !

Nous avons la chance de tomber sur une famille de descendants Chinois (qui ont toujours le sens du commerc e dans les veines :) , Kof, Kup, Kip, Bidaye, Flame, Bang et ses parents nous accueillent dans leurs entreprise de fabrication de palettes de bois. Ils nous offrent une douche, un canapé sur lequel dormir, parfait ! Et même le ptit-dèj gentillement apporté par une des filles. Toujours aussi agréablement surpris de découvrir que l’hospitalité n’a pas de frontières, de religion, de classe sociale ou d’âge !

Une fois passé la ville de Klaeng, nous arrivons aux plages paradisiaques de Laem Mae Phim. Felix a mal aux jambes: il a perdu du gras et du muscle suite à la fièvre de la dengue au Cambodge. Nous nous approchons alors de la plage en espérant trouver un logement pas cher ou un endroit où camper.

Finalement nous tombons sur une petite pagode collée à la falaise où une famille est venue célébrer la fête des mères (fête Bouddhiste). Après avoir fait le tour rapide de la pagode, la famille nous invite le plus naturellement du monde à venir partager le repas festif qu’ils ont apporté aux moines. On ne sait pas trop si c’est par politesse qu’ils le proposent, mais ils insistent, alors on se joint, il est midi et nous avons vraiment faim ! De fil en aiguille, nous voici à discuter par des gestes avec le moine en chef pour tenter de voir si on ne pourrait pas rester dans ce havre de paix une nuit pour nous reposer. “Chai !” Oui ! Pas de problème ! On hallucine car on pensait devoir payer un ptit bungalow car pas moyen de demander l’hospitalité dans les lieux hyper touristique, et nous voici loin des voitures, perché sur une ptite pointe à 20m de l’eau dans une mini pagode toute mignonne ! Les vagues nous bercent, les oiseaux exotiques chantent et nous pouvons nous baigner à 100m de là ! Nous aiderons les moines à nourrir les 8 chats et 2 chiens, balayer, etc.
Finalement ce seront non pas une nuit mais 3 que nous passerons avec Chang Nong et Toat les 2 moines de la pagode de Ao Khai à Kram.

Nous pédalons de nouveau en direction du Nord cette fois pour nous diriger tout doucement vers Chiang Mai. Et nous avons un contact grâce au site internet “Warsmhowers” à côté de Chon Buri, chez Neil dans l’éco-ferme de DARUMA. C’est un grand enfant qui vit son rêve de ferme pédagogique basé sur les principes de la permaculture. Il nous accueille parmi ses multiple vélos, jeux pour enfants, histoires d’ancien démineur de la US Navy, bref un physicien qui en a des histoires à raconter ! et ça fait plaisir de pouvoir discuter, débattre de sujet sensibles: guerre d’Irak, relations diplomatiques Iran-USA, pic pétrolier, agriculture biologique: mythe ou réalité… Nous apprenons beaucoup en quelques jours et il réussit à nous rendre hyper curieux sur ce fameux mouvement qu’est la permaculture !

Nous sentons déjà qu’il va être dur de quitter cet autre coin de paradis où nous pourrions rester des années à apprendre sur la nature, l’écologie, l’énergie, la biodiversité et encore plus de sujets tous liés les uns aux autres.

De nuit, ce sont les grenouilles, grillons et autres insectes sans oublier l’inimitable Gecko qui nous offrent leur berceuse apaisante.

Comments (5)

How are u guys,how about your trip to Chaing-Mai.Hope u enjoy Leam Mae Pim beach and Thai foods.. Both of u inspire me and my friends one day we will got the long trip like both of u.Wish both of u have the nice trip along to Chain Mai and dont forgot to update ur trip we all following ur journey . My family always welcome both of u and also ur friends . good luck

Hello !

We are great ! In CHiang Mai now, after a few days to find good bike shops to repair our bikes, we are almost ready to continue the trip. THX so much for your hospitality in your company !

We’ve slept in a pagoda 4 nights in Lae Mae Phim Beach, it was a pleasure.

I wish all of you a very nice day !

Chapeau bas les cyclistes ! Je reviens d’un tour de BZH en tandem j’ai pensé à votre périple chaque matin en montant sur le vélo.

Vous pouvez être fier de ce que vous avez fait!! et c’est pas fini. Je voyage avec vous via votre blog c’est un bonheur! :) merci pour ça!!

Kenavo et bonne route

Salut Gi om et Felix,
J’aime beaucoup cette votre photo qui me montre que Felix bien gueri apres une grave maladie tropicale. Il semble qu’il soit bien maigre, non? Minh etait inquiete de sa sante, elle me demande toujours des nouvelles de Felix. Toute la grande famille ici me demande aussi vos informations: ils sont ou maintenant, Felix va mieux, ils ont trouve de reponse pour rentrer en France en bateau ….Il parait que vous deveniez les membres de famille apres quelques jours etre parmi nous.
Bonne continuation et a bien tot,
Huong.

Oui Felix va beaucoup mieux !
ll est plus en forme maitenant :)
Bon, il avait des Kilos à perdre, là maintenant il n’en a plus vraiment à perdre.

Nous allons remonter tranquilement vers le Nord de la Thaïlande, la ville de Chiang Mai et tout ce que l’on va décrouvrir sur la route :)

à la prochaine et bonjour à Me, Minh, Son et tous les amis et famille !

Write a comment

Notify via Email Only if someone replies to My Comment