Bishkek Osh

0

Posted by Camille | Posted in Asie Centrale, Kirghizistan | Posted on 27-03-2013

C’est à contre coeur que nous partons de Bishkek, nous quittons notre “maison”, nos amis, le bazar rempli de trésors… Mais encore et toujours, la route nous attend !

Départ de Bishkek après une rando à Issik-Ata avec Simon et Irénée qui nous ont hébergé les derniers jours (mais aussi à mon arrivée à Bishkek en Décembre). Rando dans la neige et baignade dans une source d’eau chaude, le pied ! Nous sommes aussi avec Sam, Japonais étudiant en France qui a décidé de rentrer à Tokyo à vélo !

Un jour de vélo, une nuit chez l’habitant, nous décidons de prendre un minibus pour Osh. Notre visa chinois ne nous permet pas de rester trainer et la vallée de Susamyr est belle mais très froide. Il nous faudrait 15 jours pour rallier les 2 villes à vélo.

A Osh nous retrouvons Aitor et Laura, couple Espagnol qui pédale autour du monde depuis 4 ans ! Ce n’est plus un voyage mais bien un mode de vie maintenant. Nous parlons sans nous arrêter de voyages, d’expériences. Ils ont plein de choses à partager et sont content d’avoir trouvé des oreilles attentives. Nous nous disons que nous aussi nous voulons trouver une partenaire de voyage :)
Ils ont passé l’hiver à Osh quand nous étions à Bishkek.
Nous faisons la visite du bazar, l’un des plus magique de ce voyage, une ambiance d’éternité y règne, des épices inconnues, des couleurs comme tout bazar mais il a un charme supplémentaire indescriptible.
Nous faisons la traditionnelle escalade de la montagne qui règne au dessus de la ville: le trône de Suleyman. Vue imprenable sur les Pamirs au loin !

A Osh, Umar nous a hébergé 4 jours. Au départ de chez lui, nous passons sous le porche qui annonce le début de la “Pamir Highway” ! Expression qui résonne dans mes oreilles comme un rêve inateignable. En effet nous n’avons pas prévu de passer par le Tadjikistan, et donc n’avons pas le visa. Une prochaine fois peut être…

Ceci dit nous sommes en direction de Sary-Tash, ville littéralement séparée en 2: à l’est le Tadjikistan par les Pamirs, au Nord la Chine par le col d’Irkeshtam.
Ces mots m’ont fait rêver depuis des années, maintenant il est temps de réaliser ce rêve et pédaler ! Place au concret.

Write a comment

Notify via Email Only if someone replies to My Comment