Mariage à Vientiane

10

Posted by Giom | Posted in Asie du Sud-Est, Laos, Sur la route | Posted on 22-12-2013

Mon arrêt long terme à Vientiane s’est très bien passé ! J’ai enfin pu rédiger et fignoler le rapport de fin de projet Européen. Mais surtout assister au mariage de la soeur de Malayvanh à la mode Lao !

J’ai pris un bus de Pakse à Vientiane directement, de nuit. Arrivé à Vientiane, la météo est clémente, autour de 25°C je me ballade en tee-shirt et short, et cela depuis le sud de la Chine, soit depuis début Juin 2013 !
Je suis vraiment traité comme un membre de la famille, j’aide à faire à manger de temps en temps, à débarasser, à faire marcher le grand-père de 81ans qui a la maladie d’Alzheimer mais qui se souvient de plein de mots en Français…Bref, je me sens vraiment chez moi !
J’ai donc vu les préparatifs du mariage petit à petit prendre tournure 3 semaines en amont. Senti la tension de la famille augmenter à l’approche du 5 Décembre 2013, un jeudi. Malgré l’attitude très relax et détendue des Laotiens, je sens que le mariage de leur fille la plus jeune, Penh, les stresse tout de même.
Liste d’invitation, lettres à passer de main en main pour inviter officiellement la famille, amis, voisins, connaissances… Les amis passent de plus en plus souvent pour aider à laver la maison, le jardin, installer des barnums dehors…
Le jour du mariage je dois aussi m’habiller propre ! Mais évidemment je n’ai pas de vêtements adaptés ! J’emprunte donc une chemise à un oncle qui habite au Japon, des chaussures du marié et un pantalon acheté au marché car rien d’assez long pour moi. Et même une deuxième chemise pour le soir. Moi qui suis habitué à porter les même vêtements amples depuis 18 mois, ça fait tout drôle de mettre une chemise et un pantalon serrés ! Bref, je joue le jeu et quand je vois à quel point les gens s’habillent bien je comprends mieux.
Le matin du mariage, les amis et la famille du marié vont chez lui pour l’emmener ensuite chez sa future femme. Intéressant car en Ouzbékistan c’était l’inverse ! Voir “Mariage à Samarcande”

Au moment de passer le seuil de la cour entourant la maison, le futur marié est poussé de toutes parts, des verres de whisky lui arrivant aux lèvres de toutes part, des cris joyeux des amis et de la famille fusent autour de lui. Excitation, joie et grands sourires (de bonheur ceux là malgré le sourire omniprésent en Asie).

Puis tous les invités qui entrent “votent dans l’urne avec l’enveloppe qui leur est parvenue, mais cette fois avec de l’argent pour aider la famille aux dépenses du mariage. Deux verres de whisky attendent les couples arrivant ainsi. J’ai eu la mauvaise idée d’arriver seul pour “voter”, et là toujours deux verres de whisky! “Ah oui c’est la tradition, 2 verres ou rien !” Je venais d’en boire un, pour l’occasion, ce que je fais jamais ! Allez hop un deuxième et tout ira bien ! C’est la fête non ? !

Enfin le marié au moment de franchir le pas de la maison, doit se déchausser, comme tout le monde, mais ses pieds sont lavés et reposent sur des branches d’une sorte de pin. Tradition mais je n’en connait pas la signification.

Et enfin la cérémonie du mariage à proprement parler. Le futur marié s’assoit face à ce que j’appelerais un “arbre à fleurs”, et enfin la future marié le rejoint. A ma grande surprise, il n’y a pas de moine en orange pour la cérémoni. C’est donc un civil qui va célébrer l’union du couple. Il récite un texte et des mantras bouddhistes repris par moment par les invités. Parfois dans des sortes de cris à l’intonation montante créant une communion sonore de toutes les personnes présentes, se finissant souvent par des rires joviaux et excités.

Echange des bagues de mariage, prières mains jointes face à “l’arbre à fleurs”, face aux parents, aux anciens. Tout cela dure près d’une demi heure. Puis séance photo devant l’arbre à fleur avec la famille, les amis et cie.

Et pendant que tout le monde se rue sur le repas, le couple fraichement marié, celui-ci se dirige vers la chambre qui sera la leur. Le lit est recouvert de pétales de roses rouge et de billets de banque, pour leur apporter amour et bonheur (en Asie le bonheur est de plus en plus associé à l’argent).

S’ensuit un repas infini jusqu’à 16h. Musique Laotienne, danse les bras tendus et le corps bien droit. C’est assez drôle comme façon de danser pour moi ! Barbecue: la famille a acheté un cochon qu’ils ont découpé et cuisiné en Laap, en brochettes, en côtes, le tout avec plein de légumes et arrosé de “Beer Lao”.

Puis à 19h a lieu le repas “officiel” au restaurant. Plus de 200 personnes (selon les organisateurs) se rendent dans la salle de bal pour fêter ça ! Là les habits sont encore plus beaux et chatoyants que le matin. Les femmes ont passé plusieurs heures à se faire maquiller, se faire manucurer, se faire lisser et/ou friser les cheveux. On “emballe” le tout d’une robe spécialement fabriquée pour l’occasion avec un tissu de soie. Evidemment ça n’est pas très confortable, mais j’avoue que c’est très beau !

Séance photo avec la famille en habit de fête, 2/3 mots de l’animateur de la soirée et on se rue sur le repas buffet ! Evidemment je me régale et n’arrête pas de manger petit à petit :)

Un groupe de musique reprend les tubes du moment après avoir joué de la musique Lao pour les vieux. Les jeunes prennent place sur la piste de danse. Le Whisky continue à couler à flot, d’ailleurs il n’y a que ça comme alcool à boire.

La fête continue à la maison de la famille de Penh, la mariée avec ses amis. Jusque tard dans la nuit. Pour ma part, je rentre me coucher et suis bien content de quitter mon déguisement de pingouin !

Le lendemain on démonte les barnums avec la famille et amis.

2 jours de plus et me revoilà sur la route !
Direction Phitsanulok en Thailande.
J’ai fait mon visa Birman à Vientiane.
Mon vélo reste à Phitsanulok.
Je prends le train direction Chiang Mai pour un cours de massage Thai.

Prochaines aventures la Birmanie !

Comments (10)

Votre père nous a parlé de votre périple, nous le suivons désormais avec beaucoup d’attention et d’intérêt!
Bon courage et à bientôt,
Mimi et Anne, de Plougastel

Très belle aventure et quel courage pour réaliser ce long périple en vélo. J’imagine que tu garderas un souvenir à vie de chaque pays traversé. Merci de faire partager toutes ces aventures via ton site internet. Bonne continuation.

Oui des souvenirs plein la tete à ne savoir qu’en faire :)
Il faudra du temps pour digérer tout ça !

Mais c’est que du bon !

Salut Giom et une bonne année à toi, quel que soit l’endroit là où tu es es actuellement (???) Profite bien de ton voyage et savoure tous ces instants, qui resteront dans un coin de ta mémoire, pour le meilleur bien sûr !

Je viens de finir le livre de Vincent, “Résilience29″.quel personnage, quelle volonté, Quelle belle leçon à nous tous. Il est attachant, et j’ai vu à travers son bouquin sa philosophie de la vie, il a su bien faire passer ses visions du monde et sa façon de voyager. Une très belle expérience que tu dois aussi connaître, en utilisant le même moyen d’avancer. Ça donne des idées, à mettre en route un de ces jours, je l’espère bien, quand j’aurai quelques mois libres ;-) )

Bonne route et au plaisir de te retrouver au “Boutdum’”. Mais, prends ton temps !!!

dd

Salut DD !

Bonne année et bonne santé à toute la famille aussi :)
Je suis en Thailande avant de partir pour la Birmanie et enfin l retour en Europe par avion car très difficile de trouver un bateau qui me ramène… Donc je vais pas y passer des jours et des heures et la jouer plus simple.

A très bientôt en finistère :)

Toute la classe te souhaite une très très bonne année 2014 avec plein de belles choses.
Nous attendons avec impatience que tu viennes nous voir à l’hôpital (avec ton vélo bien sur!)
A bientôt.

Bonjour Guillaume,
Nous avons toujours autant de plaisir à te lire.
Nous te souhaitons encore pleins de bonnes choses pour la nouvelle année .Et bonne route vers la Birmanie où nous avons un petit filleul qu’on aimerait bien aller voir un jour!
Kenavo
Famille Rajjou

Bonjour à toute la famille !

Toujours aussi content de voir que vous faites partie des gens qui suivez l’aventure :)

Et oui, la Birmanie vient d’ouvrir ses frontières terrestres avec la Thailande et donc je vais pouvoir y aller sans prendre l’avion ! Ce qui n’était plus possible depuis plus de 40 ans.

Je passerais le bonjour à votre filleul si vous me dites où il habite :)

bonjour Guillaume
il n’y a peut être pas de fête de Noël là bas !! donc je te dis bonne fête de fin d’année au singulier car si nous ne sommes pas au même siècle ,le passage ou le début de l’année est peut être le même !!on ne sait pas tellement c’est un autre monde pour nous…et en même temps en te lisant on se sent proche d’eux malgré la différence de culture !!
après avoir révisé les pays de l’Est avec toi je vais apprendre un peu de géographie en Amérique du Sud car Tristan s’envole aujourd’hui pour 6 semaines en Argentine …alors la carte de son modeste périple va côtoyer la tienne pour me faire voyager !! c’est super
merci beaucoup pour ce partage sans faille et au plaisir de l’entendre de vive voix quand tu reviendras par ici …car il faut bien aussi revenir et ce ne doit pas être évident comme étape. gros bisous et à bientôt porte toi bien
Gene

Salut Gene !

Eh non, le nouvel an ici n’est pas non plus le 31 Décembre :)
Il a lieu mi Avril et c’est la période la plus chaude, donc il font des batailles d’eau pour symboliser le nettoyage et le passage à l’année suivante.

Super pour Tristan ! Bon voyage à lui !
Il va cuisiner c’est ça ?

Le retour, oui, gros problème, il va falloir que je rentre…
On verra bien :)

à la prochaine !

Write a comment

Notify via Email Only if someone replies to My Comment