Mariage Ouzbek, entre traditions et modernité

3

Posted by Giom | Posted in Asie Centrale, Ouzbékistan, Sur la route | Posted on 29-11-2012

Nous avons l’honneur d’être invités à un tel évènement grâce à l’agence de voyage Karavan travel qui nous organise la visite du pays pour ma famille et moi.

Jahongir, guide à l’agence mais aussi son frère professeur de Français à Mayintepa se marient.

Ils parlent tous les 2 un Français parfait et nous permettent de découvrir de l’intérieur cet évènement tellement révélateur de la culture d’un peuple ! Nous avons les commentaires en direct de ce qui se passe par un des 5 frères qui parlent tous Français.

Nous sommes arrivés de Boukhara en voiture à travers une zone de plaine avec pour toile de fond les montagnes de Nurota. Des Km de plats avant d’arriver à Mayintepa, village d’origine de la famille des mariés. Visite de la bergerie mise en place grâce au don de l’association Brestoise “MaCréa”, de la ferme de la famille, de l’école où Hassan enseigne le Français.

Pour commencer le jour du mariage vers 11h30, la famille du marié prépare du plov pour 50 personnes, les voisins, et invités ! Plat national inévitable pour tout séjour en Ouzbékistan. Ce plat est préparé pour toutes les occasions, grandes ou non. A base de riz, de carottes jaunes et oranges en fines lamelles, d’oignons, de viande et de gras de mouton. Le tout préparé dans un chaudron en fonte au feu de bois de préférence et enrichi grâce à de l’huile de graines de coton ! Délicieux, gras, ravigotant pour quelques heures dans le froid !
Après avoir mangé de ce plov, nous voici prêt pour aller chercher la mariée dans sa famille.

Le futur marié est vêtu du “Tchapan”, veste longue Ouzbèke et coiffé du “Dobpa” chapeau de tissu rigide à 4 coins.

L’imam commence le mariage par des chants et des lectures du Coran. Les invités présents boivent de l’eau sucrée. Le couple est officiellement marié après signature des papiers.

La cérémonie traditionelle débute quand le marié entre dans la maison de la mariée, après avoir tourné 3 fois autour d’un feu (Tradition héritée de la religion Zoroastrienne).

D’un côté dans une pièce à part, la mère de la mariée introduit la “cérémonie des 9 plats”, l’idée étant de remplir la table de nouritture salée et sucrée. Après avoir bu un peu de thé dans un bol, il faut y mettre de l’argent pour aider le couple à commencer leur vie  à 2.

De l’autre côté c’est la même chose avec les amis proches et la famille du marié. La mère de la mariée apporte 2 oeufs cuits et des morceaux de sucre qu’elle met dans les poches du marié. Et aussi une pièce de viande que le marié doit mordre à pleines dents

Le mariage peut continuer. On ramasse toute la nourriture restante dans un sac ou tissu qui permetre à la famille d’avoir à manger le lendemain.

A ce moment, la mariée arrive dans la pièce où se trouve le marié, habillée du costume traditionnel Ouzbek et voilée de blanc sur la tête. Puis les mariés se retrouvent derrière un tissu brodé tenu par des gens de la famille dans un coin de la pièce. Ils mangent un morceau de sucre pour souhaiter une vie douce au couple.
Un proche passe une bougie allumée au dessus de la tête des mariés en mouvements circulaires.

Puis un repas de soupes, de plov, de fruits attend les invités sur 2 grandes tables. Les mariés sur une estrade en face d’une table remplie à ras bord de nouritture président avec les témoins. Les invités sont invités à faire un discours souhaitant bonheur au couple au micro. Les invités peuvent danser entre 2 plats ou quelques gouttes de vodka pour certains.

Vers 16h, le couple part vers la maison de la famille de Hassan à 20km de là. Là, la mariée est accueillie par la famille dans laquelle elle va désormais habiter pour quelques années. La belle-mère conduit la mariée à la cuisine extérieure pour allumer symboliquement un feu.
Un autre repas attend les femmes présentes, la mariée est cachée jusqu’à 23h derrière un rideau dans le coin de la pièce. Seules les amies ont le droit d’être avec elle. Le couple se retrouvera seul le soir dans cette pièce après 23h pour leur première nuit ensemble.

A 17h le lendemain nous sommes invités à Samarcande à la soirée de mariage avec le 2ème couple qui s’est marié dans la journée.

La table des mariés est illuminée et au centre de la salle qui va accueillir près de 500 personnes ! Discours des invités étrangers: ma famille, Felix, la femme Brestoise d’un ami proche de la famille, un Japonais. Inviter des étrangers à son mariage est le top !

Les danses s’enchainent comme les plats !
Le boeuf et le mouton tués la veille à Mayintepa pour l’occasion sont dans nos assiettes.
A 22h maximum le mariage doit se finir, loi du pays.

Pour nous ça a été un moment riche en émotions, en première ligne pour découvrir les traditions Ouzbèkes.
Un grand merci pour la famille qui nous a invité !

Comments (3)

Ooh ça fait plaisir de voir des photos du mariage de Jahongir :)

Je vous avais vu à Angers votre périple ne faisait que commencer.Je lis tous vos commentaires depuis le début et suis avec intérêt votre beau voyage. Malgré les incidents de parcours vous avancez bien et je vous félicite.Continuez bien votre chemin et faîtes encore de magnifiques rencontres
Noëlle

Bonjour Noelle !

Merci de suivre l aventure et de ce ptit mot qui nous prouve que des gens sont interesses :)
Nous allons continuer a mettre des ptits reportages sur le site !

Bonne journee.

Write a comment

Notify via Email Only if someone replies to My Comment