Osh – Sary Tash

1

Posted by Camille | Posted in Asie Centrale, Kirghizistan | Posted on 27-03-2013

A peine partis, voici qu’une voiture s’arrête à 2m devant moi…
Ah… Encore un de ces mecs lourds qui va me demander d’où je viens et si on peut prendre une photo.

C’est marrant 2 ou 3 fois mais quand il s’arrête juste devant m’obligeant à m’arrêter aussi ça devient énervant !

Eh non ! Pas du tout, c’est la mère de Umar qu’on vient de quitter y’a une heure qui nous invite à nous reposer 5km plus loin ! On a pris notre temps ce matin pour décoller, et on a plein de Km à faire dans les jours qui viennent. Pas grave on s’arrête quand même ! Visite de la ferme de leur famille: moutons, chèvres, vaches, poules, sauna à la Russe, et surtout ils nous invitent à manger un Plov ! La table est remplie: pain, confiture, chocolats, bonbons, amandes, thé. Un vrai festin. Puis nous repartons tranquillement le ventre bien rempli.

Nous adorons découvrir les régions et pays que nous traversons de l’intérieur, et donc en demandant l’hospitalité aux familles rencontrées. Nous arrivons avec notre repas à partager (pâtes, riz, pain, fromage…) et notre bonne humeur afin de partager une soirée avec la famille qui acceptera de nous héberger pour une nuit. Il arrive souvent que l’on nous propose l’hébergement sans même qu’on n’aie à demander ! Ici l’hiver est toujours bien présent, on ne rêve pas mieux après une journée à vélo qu’un thé chaud, une famille pour la nuit, un repas partagé, une nuit au chaud et le lendemain un bon p’tit-déj avant de repartir !

Nous n’avons aucun problème ici pour expérimenter ceci !
La culture locale sur fond de religion musulmane est très accueillante.
Il y a même un proverbe en Asie Centrale qui dit “L’invité est plus important que le grand-père”. C’est dire ! Et de même avec les voyageurs.
Ici le voyageur n’est pas vu comme un porte-monnaie sur patte ce qui nous va très bien.

A Katta-Taldyk nous avons pu passer une de ces belles soirées en famille !
Comme souvent à la campagne par ici, les femmes travaillent à la maison: repas, ménage, s’occuper des enfants, et les hommes travaillent à la ferme ou en ville.

Dans le col de Taldyk, à 4Km du sommet, il est 19h30, on veut passer le col et dormir dans la prochaine ville, Sary-Tash. Nous sommes vraiment claqués ! Nous envisageons de faire du stop avec un camion, de planter la tente sur un bout de terrain plat entre 2 virage en épingle à cheveux… Nous poussons les vélos sur 1km. Et apparait Batir avec son visage lumineux, souriant ! Il habite là 3 jours par-ci par-là. Il est de garde pour l’entretien de la route: déblayer la neige en hiver, les cailloux en été. Il nous sauve en nous hébergeant pour la nuit.
Il chauffe au charbon, il fait vraiment chaud chez lui ! A quel point que Felix se trouve mal avec la différence de température, l’altitude (3400m), la fatigue…

Le lendemain nous repartons sous quelques flocons de neige. Le ciel se découvre très vite pour nous laisser admirer le paysage durement mérité ! Des sommets enneigés de tous bords, un silence de mort, la sensation est belle et nous sommes contents d’avoir gravi ce col uniquement à vélo !

Maintenant commence la descente vers Sary-Tash…

Pensée:

Comment remercier toutes ces familles qui nous ont hébergés ?
Un sourire, des dizaines de merci, apporter à manger…
Un des moyen est, à mon tour, le jour où j’aurais un “chez-moi” offrir l’hospitalité à des voyageurs sans rien demander en retour, comme ceux qui nous ont accueilli.

Vous pouvez aussi participer à cette chaîne de solidarité !
Vous voyez passer un voyageur à pied, en stop, à vélo ou autre ? Hébergez le !
Vous passerez un bon moment et ne le regretterez pas ! Et mettez vous en tête que 99% des gens sont honnêtes. Si vous ne le sentez pas, ne vous forcez pas.

Comments (1)

Ahah j’adore la petite pub pour l’hébergement des voyageurs à la fin! T’as bien intérêt, toi, effectivement à accueillir tout venu pour une nuit ou plus!!! Tu vas avoir du mal à te ratrapper après tout ça !

Write a comment

Notify via Email Only if someone replies to My Comment